Émissions internationales de la Radio tchèque 
1-12-2020, 12:13 UTC
 
Back to Easter Homepage

La Saint Grégoire - le 12 mars

"A la Saint Grégoire, les glaces s'en vont vers la mer, les hirondelles en reviennent"

La fête de saint Grégoire 1er le Grand représentait une sorte de répétition générale aux prochaines fêtes de Pâques. Il s'agissait surtout des étrennes car, selon une vieille coutume, les maîtres d'école avec leurs élèves allaient aux étrennes de la Saint Grégoire. Ils étaient récompensés par des friandises et un peu de monnaie pour acheter "l'encre du maître".



Du fait que saint Grégoire soit fêté tout juste avant l'arrivée du printemps, quand les travaux des champs commencent à la campagne, il était de coutume de dire :

" A la Saint Grégoire, fainéant soit le paysan qui ne laboure point".

Dans certaines régions, le commencement des labours était célébré par "Les labours de la Saint Grégoire", qui rappelaient les fêtes du mardi gras. La description des Labours de la Saint Grégoire, comme ils se passaient vers la moitié du XIXe siècle, dans la région de Klatovy, s'est conservée :

"Les jeunes gens, en cette période de l'année, dans un lieu du village se retrouveront, habilleront de paille de seigle et de blé un homme de la tête aux pieds, sur la tête un bonnet de paille tressée en pointe lui poseront; sur le visage un masque noir, pour méconnaissable le rendre. Ensuite, en cortège avec lui, musique, chants, et cris de joie, par tout le village ils passeront, de maison en maison... et les maîtresses de maison, avec cet homme de paille, les jeunes gens avec les jeunes filles, dans chaque foyer danseront et chanteront".



| Retour |