Émissions internationales de la Radio tchèque 
2-12-2020, 00:52 UTC
Thèmes
 Par
Zlin
Par Jaroslava Gregorova
Nous vous invitons à Zlin, ville natale du fondateur de l'empire de la chaussure Tomas Bata. La ville de Zlin est située à 90 kilomètres à l'est de Brno, capitale de la Moravie. Elle est réputée non seulement par la fabrication de la chaussure, mais aussi par ses studios du film, tout comme par ses environs, où se trouve par ex. la célèbre ville d'eaux de Luhacovice.
Chaque ville a son style de vie et son esprit particulier. En cas de Zlin, on était, en un temps historiquement très court, témoin de la naissance d'un ensemble urbanistique dépassant par la modernité son époque et à laquelle la philosophie d'initiative et d'entreprise de Bata a empreint un visage unique.
Quelques mots sur l'histoire de Zlin, car, en effet, la ville ne représente pas seulement une architecture moderne. On y trouve un château qui ne cache pas le style Renaissance de son coeur, de même qu'une tour d'église ou une place ornée de sculptures baroques. La première apparition de son nom dans les actes médiévaux se rapporte à l'année 1322, date à laquelle elle était déjà une petite ville, et où elle est devenue la propriété de la reine veuve Elisabeth de Poméranie. Au cours des 14-16ème siècles, Zlin a connu un épanouissement considérable auquel, les événements de guerre du 17ème siècle ont cependant mis un terme dramatique. La ville a été pratiquement détruite pendant la guerre de Trente Ans, et le nombre de ses habitants réduit de moitié.
C'est en ce moment-là, que parmi les artisans qui arrivent alors à Zlin, se trouve aussi le cordonnier Lukas Bata /1667/, le premier à pratiquer ce métier qui allait rendre la famille Bata et la ville de Zlin célèbres dans le monde entier. Ce n'est cependant que 200 ans plus tard, que Anna, Antonin et Tomas Bata fondent, en 1894, leur atelier de chaussure à Zlin. En ce moment, personne ne pouvait encore prévoir que la croissance de cette fabrique apporterait un épanouissement inespéré à la ville tout entière. Tomas Bata /1876-1932/, le plus jeune, d'entre eux, se place à la tête de l'entreprise familiale. Ce self-made man devient le synonyme, le symbole, de l'essor vertigineux de Zlin: au cours des premières décennies du 20ème siècle, devant les yeux d'une seule génération, cette petite ville provinciale s'est développée à un rythme sans précédent, ayant crée le modèle d'une ville industrielle.
Entre les années 1894 et 1914, l'usine Bata se développait doucement, en faisant concurrence à d'autres ateliers de chaussure à Zlin. Pendant la Première Guerre Mondiale, la production de chaussures pour l'armée a donné une nouvelle impulsion au développement de cette industrie à Zlin. Dans les années de crise économique, l'usine Bata s'est sauvée grâce à la décision courageuse de Tomas Bata, en 1922, de baisser les prix de ses chaussures. Les produits bon marché ont vite trouvé des centaines de milliers de clients, ce qui a permis au patron de dominer le marché et démarrer une expansion surprenante de sa firme.
Entre les années 1923 - 1938, un complexe d'ateliers de la firme Bata équipé d'installations et de machines les plus modernes a commencé à se développer rapidement aux abords de la ville. A part la production des millions de paires des chaussures, il livrait sur le marché des produits mécaniques, de caoutchouc, chimiques, textiles et autres. Après 1930, la firme s'est mise à construire ses fabriques aussi dans d'autres régions de la Tchécoslovaquie et d'autres encore ont vu le jour dans différents pays d'Europe et d'Asie. La firme disposait alors d'un réseau dense de magasins de chaussure pratiquement sur tous les continents.
Sous la direction de Tomas Bata, maire de Zlin depuis 1923, la ville a connu un développement dynamique. C'est effectivement de cette époque-là que datent des milliers de maisons d'habitations, des magasins, un hôtel, un cinéma, un hôpital, plusieurs écoles et instituts scientifiques, sans oublier les fameux studios de cinéma et d'autres constructions. Grâce à la conception urbaniste de l'architecte Frantisek Gahura, Zlin a reçu l'aspect d'une ville illustrant l'esprit du fonctionnalisme moderne. L'architecture de Zlin se traduit par deux traits de base: un squelette porteur en béton armé au module standard de 6.15 sur 6.15 m, et au remplissage de maçonnerie en brigues brutes, ou éventuellement en verre. Cette technologie stable détermina l'homogénéité du style de ville, qui est incomparable aux autres complexes architectoniques en République tchèque.
Le style de Frantisek Gahura était un style fonctionnaliste mûr. Ce fait s'était reflété surtout dans les édifices du grand cinéma et du Mémorial de Tomas Bata, péri tragiquement dans un accident de l'avion, en 1932. L'architecte suivant, Vladimir Karfik, était plus indépendant et plus individuel dans ses projets des maisons individuelles. Il a laissé à Zlin l'édifice de la Maison sociale, et notamment l'édifice administratif de la firme: un gratte-ciel de 16 étages qui, par sa hauteur de 77,5 mètres, est devenu, en 1938, la dominante de Zlin, et à la fois le bâtiment le haut à l'échelle du pays.
L'activité de construction extraordinaire, ainsi que l'application de nouveaux éléments progressifs, ont attiré à Zlin de nombreux architectes étrangers de renom, parmi lesquels Le Corbusier et Auguste Perret. En 1937, la ville est devenue le théâtre du 2ème congrès international de l'architecture moderne. Depuis, elle a reçu l'appellation "La Mecque de l'architecture moderne de ce siècle".
Après 1948, les usines Bata ont été étatisées et la famille Bata a déplacé le centre de ses activités au Canada. La ville a pris le nom du premier Président tchécoslovaque, Gottwald. La conscience d'une valeur monumentale exceptionnelle de Zlin a heureusement été dans une grande mesure respectée et les interventions plutôt rares n'ont pas endommagé l'aspect unique du complexe urbanistique. En 1990, la ville a été proclamée zone classée...
A l'occasion du Festival international du film d'enfants à Zlin, une exposition permanente sur l'histoire des ateliers cinématographiques a été inaugurée au château de Zlin. L'exposition saisit la production de films d'enfants et rapproche la vie et le travail des dizaines d'artistes, mais aussi, les personnages les plus connus des films animés des créateurs connus Hermina Tyrlova et Karel Zeman. On peut y voir par ex., aussi les scènes complètes faites pour certains films qui se sont conservés dans leur état original. L'exposition montre aussi les procédés des cinéastes, pratiquement toute la technologie de la production d'un film.
Articles correspondants
 14.9.2018 Un siècle d’architecture
 18.8.2018 Infos
 5.3.2018 Infos
 12.10.2017 Infos
 10.8.2017 Panorama
 30.6.2017 Infos
 22.4.2017 Infos
 10.11.2016 Infos
 3.6.2016 Infos
 3.12.2015 Infos
 18.11.2015 Infos
 23.5.2015 Infos
 16.5.2015 Infos
 12.3.2015 Infos
 5.12.2014 Infos
 29.9.2014 Infos
Tous les articles correspondants