Émissions internationales de la Radio tchèque 
2-12-2020, 00:25 UTC
Thèmes
 Par
Le pont Charles - le plus vieux pont pragois
Par Jaroslava Gissubelova
Le pont Charles est incontestablement l'une des plus célèbres attractions touristiques de la ville de Prague. Aujourd'hui le plus ancien pont, il avait deux précurseurs: le pont primitif en bois, qui enjambait la Vltava probablement un peu plus en aval, est mentionné déjà au 10ème siècle, tandis que le premier pont en pierre, appelé pont Judith, d'après l'épouse du roi Vladislas 1er, remonte aux environs de 1170. A l'époque, c'était le second plus vieux pont d'Europe centrale, après celui de Ratisbonne, en Allemagne. Il a été emporté par les flots déchaînés de la Vltava en 1342.
Les travaux, entrepris sur commande du roi Charles IV, ont commencé en 1357 et duré jusqu'en 1402. Ils ont été confiés à l'architecte allemand, Pierre Parler, bâtisseur de nombreuses cathédrales de par l'Europe. Appelé pont de pierre, il ne prendra le nom de Charles qu'en 1870. Construit en blocs de grès, il mesure 516 m de long sur 9,5 m de large et repose sur seize piliers. Le pont a résisté à de nombreuses crues du fleuve. Depuis sa rénovation, en 1974, il est réservé aux piétons. Tout au long de son histoire, le pont accomplissait le rôle de centre de la vie sociale de Prague. La signification militaire de cet ouvrage était tout aussi grande: c'est par ici que fuyait Frédéric V, roi "d'hiver", après la bataille perdue de la Montagne Blanche, et c'est par ici que les Suédois s'efforçaient, en 1648, de prendre d'assaut la ville assiégée. C'est aussi par ce pont, jadis partie de la célèbre "route royale" que passait le cortège royal quand il se rendait après le couronnement du nouveau souverain au Château.
Le pont Charles a acquis sa réputation universelle avant tout grâce à sa superbe décoration sculpturale baroque. L'idée d'installer cette galerie d'oeuvres plastiques en plein air était d'origine italienne: les auteurs s'inspiraient manifestement du pont des Anges à Rome, et la façon dont ils ont réussi à rallier la sombre et sévère architecture gothique du pont aux groupes de sculptures baroques a conféré à l'ensemble un caractère vraiment unique. La décoration du pont s'est fait, naturellement, en plusieurs étapes.
Dans la première moitié du 17ème siècle, seuls un Crucifix, un saint Jean Népomucène, une Pietà et un saint Venceslas l'ornaient. Les autres statues datent de la première moitié du 18ème siècle, les dernières oeuvres seront réalisées au 19ème. Un grand nombre de sculptures actuelles sont des copies reproduites dans le courant du 20ème siècle pour préserver les statues originales.
Aujourd'hui, la chaussée du pont Charles est bordée d'une allée de 30 statues et groupes sculptés, oeuvres d'artistes renommés et moins connus. A part le Crucifix, dont nous venons de parler, les touristes s'arrêtent longuement devant saint Jean Népomucène, l'une des premières oeuvres installées sur le pont. Le bronze est réalisé par Jan Brokoff et évoque deux scènes de la vie supposée du saint: la confession de la reine et le moment où le corps du saint est jeté dans le fleuve, pour trahison, prétend-on du secret de la confession.
De nombreuses légendes circulent sur le pont Charles. La principale concerne son édification. On raconte que pour qu'il soit bien solide, les maçons ont ajouté au mortier des oeufs. Pour satisfaire ces besoins, des chariots chargés d'oeufs se dirigeaient à Prague de toutes les villes de la Bohême.
Pour des raisons défensives, Charles IV a chargé Pierre Parler de construire une puissante tour, haute de 40 m, fermant le pont du côté de la Vieille-Ville. Cette tour est considérée comme l'une des plus belles portes d'Europe et certains parlent même de chef-d'oeuvre gothique. La tour porte une riche décoration sculptée du début du 15ème siècle. Il était prévu de doter le pont, de l'autre côté, d'une tour équivalente, mais la faiblesse de Venceslas IV et surtout le début des guerres hussites ont empêché la réalisation du projet. La tour du côté de Mala Strana n'a été construite qu'en 1464, sous le règne de Georges de Podebrady et imite celle de Parler, malgré l'absence de décoration.
Articles correspondants
 24.8.2020 Article
 3.8.2019 Infos
 16.7.2019 Infos
 14.6.2019 Infos
 14.7.2017 Faits et événements
 9.7.2017 Infos
 5.5.2016 Prague sous Charles IV : les transformations de la Vieille-Ville et du Château (I)
 6.4.2016 Infos
 7.8.2015 Infos
 5.8.2015 Faits et événements
 7.3.2013 Du nouveau pour les tours praguoises
 29.5.2012 La gestion de plusieurs monuments pragois sera confiée au Musée de la ville de Prague
 16.12.2011 Fait divers : deux tentatives de suicide ces deux derniers jours sur le pont Charles
 26.11.2011 Un touriste italien se tue en tombant du pont Charles
 16.10.2010 L'exposition du pavillon tchèque à l'Expo 2010 demeurera en Chine
 30.4.2010 Prague à l’Expo de Shanghai 2010 : l’horloge astronomique, le pont Charles et la bière
Tous les articles correspondants