Émissions internationales de la Radio tchèque 
1-12-2020, 23:35 UTC
Thèmes
 Par
Château de Troja dans la banlieue nord-ouest de Prague
Par Jaroslava Gissubelova
C'est le comte Venceslas Adalbert Sternberk qui a fait construire au bord de la Vltava un pavillon d'été de la famille Sternberk. Il s'agissait de l'une des premières constructions importantes réalisées dans les environs de Prague. Le charme de l'endroit et la proximité de l'enclos royal de Stromovka ont été les raisons pour lesquelles le comte a choisi Troja pour sa résidence saisonnière. Stromovka est un ancien parc à gibier fondé sous le règne du roi Premysl Otakar II. Sa proximité donnait l'occasion, au comte Sternberk, d'accueillir l'empereur et sa troupe lors de la chasse et de lui manifester sa loyauté.
La construction du château date des années 1679 - 1691. Au prime abord, le château de Troja trahit les influences françaises. Son aspect actuel lui a été imprimé par l'architecte dijonnais, Jean-Baptiste Mathey, auquel nous devons, à Prague, l'édification du palais Buquoy, abritant aujourd'hui l'ambassade de France. Avant Jean-Baptiste Mathey, c'est l'architecte italien, Domenico Orsi, qui a travaillé sur sa construction.
Mathey s'inspirait du classicisme romain et des châteaux de la Renaissance française, avec leur articulation en pavillons, très nouvelle sur les bords de la Vltava. Tous les éléments architectoniques de l'édifice sont peints en rouge, tandis que les murs sont badigeonnés de blanc. Le vaste jardin entourant le château est aussi d'esprit français : créé par Georges Seemann après 1698, il s'organise en terrasses et selon un plan en étoile dessiné par de petits sentiers. L'harmonie de l'ensemble est pleinement sensible lorsque l'on arrive non pas par l'entrée latérale, mais par l'ancienne entrée solennelle qui mène sur un escalier monumental permettant d'admirer l'élégance élancée du château.
L'escalier à deux volées est animé d'un combat des dieux et des Géants. C'est au sculpteur de Dresde, Johann Georg Heermann, que l'on doit la décoration par les statues de divinités antiques. La terrasse est bordée d'une extraordinaire série de terres cuites décorées. Ces vases sont agrémentés de festons, de motifs héraldiques et de bustes impériaux. L'auteur de ces chefs-d'oeuvre est un modeleur mystérieux, Bombelli, dont on ne connaît que cet ensemble et celui du château de Slavkov-Austerlitz près de Brno.
L'escalier monumental conduit directement à la salle des fêtes dite impériale, dont la thématique mythologique reprend celle du grand escalier. Les peintures murales ont été réalisées par les frères Abraham et Isaac Godyn, peintres anversois arrivés au château en 1690. Nous leur devons les décorations en trompe l'oeil dans les couloirs, ensuite celles de la grande salle du premier étage, consacrée à la gloire des Habsbourg. Les peintures des autres pièces sont antérieures et de moins bonne qualité. Elles sont l'oeuvre des Italiens Francesco Marchetti et son fils Giovanni. La chapelle, dont ils ont réalisé le décor peint en 1690, révèle, au plafond, une apothéose du comte et de son épouse.
Le bâtiment et les jardins, très délabrés, ont subi des rénovations à partir de 1922, lorsque le château a été acquis par l'Etat. L'idée d'y installer une partie des collections de la Galerie nationale a donné lieu, dès 1976, à une nouvelle restauration. Les salles du château abritent les oeuvres d'art tchèque du 19ème siècle et du début du 20ème siècle : Josef Cermak, Vaclav Brozik, Julius Marak, Antonin Chitussi, Jan Preisler, Mikolas Ales.
Dans le passé, Troja a été l'un des quatre endroits de Prague où, depuis le règne de Charles IV, au 14ème siècle, de nombreux vignobles s'intégraient dans des propriétés ou seigneuries rurales. Au cours des 17-18èmes siècles, de nombreuses maisons de vignerons ont été reconstruites en résidences. Il reste toujours quelques arpents de vignes.
Dans le cas de Troja, une pittoresque chapelle sur la colline surplombe le château. On y trouve aussi le second jardin botanique de la capitale. Or, le quartier de Troja est réputé notamment par son jardin zoologique fondé en 1931 dans un beau cadre naturel. C'est l'endroit le plus chaud de Prague abrité, du nord, par des rochers, et baigné des eaux de la Vltava. Le terrain répond parfaitement aux besoins des différents animaux élevés, parmi lesquels, les chevaux de Przewalski sont des plus précieux.
Puisque le château de Troja est situé au bord de la Vltava, on peut y accéder en prenant le bateau qui relie le quai Rasin, au contrebas du pont Palacky, à Troja. On peut aussi rejoindre Troja à pied, du parc de Stromovka, en traversant l'île impériale.
Articles correspondants
 4.12.2017 Faits et événements
 2.12.2017 Infos
 19.9.2015 Infos
 7.10.2014 Infos
 6.10.2014 Infos
 21.6.2014 Infos
 30.10.2010 Les recherches se poursuivent pour retrouver Anna Janátková, disparue depuis le 13 octobre
 30.10.2010 Les quartiers « de la guerre de Troie » et « des chasseurs des mauvais esprits »
 4.9.2005 Le jardin botanique de Troja - un endroit de repos dans Prague