Émissions internationales de la Radio tchèque 
1-12-2020, 23:20 UTC
Thèmes
 Par
La brasserie « Au Saint-Thomas »
Par Jaroslava Gregorova
C'est une brasserie d'un passé vraiment remarquable; jouissant d'une plénitude extraordinaire de faits intéressants. Fondée déjà en 1352 en tant que brasserie conventuelle des Augustins, elle est bien l'une des brasseries les plus anciennes sur notre vieux continent. Par après, l'endroit est devenu le lieu de rencontres des citoyens ordinaires de Mala Strana, donc très populaire.
Imaginez des femmes endimanchées en robes mal coupées, accompagnées de leurs galants, qui venaient boire, manger et s'amuser. Par contre, à la fin du XIXe siècle, la brasserie était un lieu de rendez-vous d'illustres écrivains, tels que le poète Karel Hynek Macha, auteur du fameux poème « Mai », chef-d'oeuvre du romantisme tchèque ou l'écrivain et poète Jan Neruda... D'une grande renommée jouissait, à l'époque, le groupe Mahabharata qui se réunissait « U Svateho Tomase » au cours des deux dernières décennies du siècle passé. Le groupe a été fondé par l'écrivain Jakub Arbes, appelé plus tard le roi de Mahabharata. Il a réuni autour de lui des artistes de différents courants, styles et catégories d'âges. Très dans le vent, la brasserie fourmillait de peintres, acteurs, hommes politiques, journalistes, musiciens portant des noms célèbres...
Mikolas Ales, peintre de génie et grand ami de Jakub Arbes, les écrivains Ignat Hermann, l'un des rares naturalistes tchèques Karel Matej Capek-Chod, l'acteur Eduard Vojan, les poètes Kaminsky et J.S. Machar, Jaroslav Vrchlicky, qui a même fêté dans la brasserie son quarantième anniversaire, en 1893, le peintre Oliva et son grand ami Ludek Marold qui a vécu pendant sept ans à Paris et s'est rendu célèbre surtout par ses illustrations. C'était les années de l'apogée de la gloire de la brasserie ...
Les années passèrent et l'endroit commençait à se détériorer. La brasserie a été fermée dans la seconde moitié des années soixantes pour être rouverte en 1970, après sa reconstruction. A l'heure actuelle, il y a là trois salles: la Grotte, la Maison du maïeur et l'Auberge de rouliers. Grande, mais très pittoresque. Surtout la décoration de la salle nommée la Grotte; un grill charmant avec des sacs à blé perchés au dessus, une charrette dans un coin de la salle...
Enfin, le passant aura toute la soirée pour regarder autour de lui. La cuisine est typiquement tchèque et, de plus, il'y a là un « centre de la cuisine noire ». Non, on ne va pas vous ensorceler, mais servir des plats qui se cuisinaient au XIIIe siècle, avec de la bière blonde ou brune. En été, une terrasse est ouverte pour le passant qui ne voudra peut-être pas s'enfermer.
Articles correspondants
 20.5.2020 Économie/Commerce
 25.10.2019 Faits et événements
 7.6.2019 Économie/Commerce
 26.2.2019 Infos
 20.6.2018 Faits et événements
 20.6.2018 Infos
 12.2.2018 Infos
 6.8.2017 Infos
 9.6.2017 Infos
 12.12.2016 Infos
 5.10.2016 Infos
 4.10.2016 Infos
 25.5.2016 Économie/Commerce
 15.4.2016 Le miroir de la société
 8.4.2016 Économie/Commerce
 7.4.2016 Infos
Tous les articles correspondants