Émissions internationales de la Radio tchèque 
2-12-2020, 00:56 UTC
Thèmes
 Par
La région de Cesky Krumlov
Par Astrid Hofmanova
Le district de Cesky Krumlov occupant une superficie de 1 615 km carés et qui est peuplé de 60 000 habitants, partage la frontière longue de 80 km avec l'Autriche. On y trouve quatre passages de frontière permettant une bonne accessibilité. La contrée est traversée par la Vltava qui est un véritable paradis pour les amateurs de sports nautiques. Le bassin de cette rivière abrite certaines parties d'un ouvrage hydraulique hardi - le canal Schwarzenberg. Edifié au XIXe siècle pour relier la Vltava et le Danube, dont les eaux étaient utilisées à l'époque pour le flottage du bois, ce canal, qui est l'oeuvre de Josef Rosenauer, natif de la région, vient d'être reconstruit.
Si nous suivons le cours de la Vltava, nous nous retrouvons dans la réserve naturelle Certova stena (Mur du diable), avec les Courants du Diable, une partie romantique du haut cours de la Vltava. Un peu plus haut se profilent les tours du couvent de Vyssi Brod et du château fort de Rozmberk.
A Vyssi Brod, une petite ville s'étendant sur la Vltava, en aval du barrage-réservoir de Lipno, on a fondé, en 1259, un couvent cistercien fortifié qui compte aujourd'hui parmi les joyaux architectoniques de la Bohême du sud. La bibliothèque conventuelle contient quelques 70 000 volumes, ainsi que de nombreux manuscrits d'une valeur historique et artistique inestimable. L'église conventuelle contruite dans le style gothique abrite de précieux autels baroques et les tombeaux des membres de la famille de Rozmberk, dont le pouvoir s'étendait sur toute la Bohême du sud. Dans la chapelle, vous pouvez voir la copie de la célèbre Madone de Vyssi Brod, dont l'original se trouve dans la Galerie nationale de Prague. Dans l'immeuble rénové de l'abbaye, faisant partie du couvent, est installée une partie des collections du Musée de la Poste de Prague.
Le château fort de Dolni Hrad des Rozmberk s'érige, à l'instar de celui de Cesky Krumlov, sur un roc dominant un méandre de la Vltava. L'existence du château est pour la première fois attestée en 1250, son premier propriétaire étant le sieur Vok de Rozmberk, fondateur de la branche des Rozmberk ayant pour emblème une rose à cinq pétales disposée sur un fond argenté, apparentée à la dynastie des Vitkovci. La disposition médiévale de cette demeure seigneuriale dépassée de deux tours prismatiques et d'un palais s'est conservée même après toute une série de réfections. Une importante activité du bâtiment à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles est à l'origine des découvertes faites à la suite des travaux de recherche ayant pour but la préparation de la conception du renouveau. L'enlèvement des crépis extérieurs éventés a laissé apparaître une couche inférieure Renaissance, avec des sgraffites conservés. Outre cette peinture à fresques ayant une forme de lettre ont été révélées les bordures individuelles de fenêtres agrémentées d'ornements et de symboles.
Avant de continuer notre chemin vers le centre du district, faisons un tour dans les montagnes Novohradské qui abondent en gibier. Elles enchantent notamment les touristes par leurs innombrables coins et recoins calmes, situés loin de va-et-vient bruyant des grandes agglomérations animées. Le principal centre au pied des monts Novohradské hory est la ville de Kaplice avec une mairie baroque, une église gothique et des maisons anciennes des XVIe - XVIIIe siècles.
Maintenant, nous poursuivons notre balade le long des rails du premier chemin de fer hyppomobile en Autriche pour arriver à Zlata Koruna, avec un ancien couvent cistercien fondé en 1263, primitivement de style gothique, remanié au XVIIIe siècle. Il s'agit de l'un des plus importants monuments historiques de Bohême du sud abritant une vaste bibliothèque théologique. Le couvent a été restauré après la seconde guerre mondiale.
Sur la route de Zlata Koruna, à Kremze, une commune réputée pour sa foire locale intitulée "Tout pour le ménage, le jardin et le bricolage", nous croisons un oppidum celte et une ruine désignée Divci kamen (la Pierre de jeune fille). Il s'agit des ruines d'un puissant château fort sur un éperon rocheux au-dessus de la Vltava. Fondée au XIVe siècle, la forteresse fut délaissée au début du XVIe siècle et abandonnée à son triste sort.
Avant de terminer notre balade à travers le district de Cesky Krumlov, je voudrais vous parler encore d'un natif célèbre de cette région, l'écrivain Adalbert Stifter. Le nom de famille Stifter était un des plus courants dans la contrée de Sumava. Il évoque le temps de l'arrivée des premiers colons ayant quitté des possessions monastiques en Haute-Autriche pour donner suite à l'initiative des rois de Bohême et peupler ce coin. Le destin voulut que Adalbert Stifter, natif de Horni Plana, rendit célèbres des forêts frontalières de la Bohême du sud. Il rendit hommage à son coin natal dans de nombreux ouvrages en prose qui sont l'expression de l'amour que Stifter nourrit pour sa contrée et qui rendirent l'écrivain célèbre à l'échelle européenne.
A la sortie de Horni Plana, dans la direction de Cesky Krumlov, se trouve une petite maison de campagne numérotée 21. Un écriteau gravé en allemand dans le calacaire alpin et une inscription taillée en tchèque dans le granit de Sumava révèlent au visiteur du musée qu'il se trouve sous le toit natal du poète autrichien de la Sumava. La maison abrite une exposition consacrée à l'affection que Stifter cultivait pour ce coin et qu'il immortalisa dans ses oeuvres littéraires.
Articles correspondants
 25.6.2020 Article
 25.1.2020 Infos
 2.6.2019 Infos
 2.6.2018 Infos
 24.5.2018 Faits et événements
 20.11.2017 Pays du tourisme
 31.3.2017 Infos
 18.1.2017 Infos
 17.9.2016 Infos
 18.4.2016 Infos
 3.1.2016 Infos
 19.11.2015 Infos
 29.10.2015 Pays du tourisme
 7.7.2015 Infos
 17.7.2014 Infos
 4.12.2013 Restitution des biens aux Eglises : la Galerie nationale contrainte de rendre une de ses œuvres les plus importantes, le Cycle de Vyšší Brod
Tous les articles correspondants