Émissions internationales de la Radio tchèque 
26-6-2019, 07:47 UTC
[11.01.2019 12:39 UTC] Pierre Meignan
Affaire Huawei : le président Zeman prévoit des représailles de la part des Chinois

D'après Miloš Zeman, Pékin s'apprêterait à prendre des mesures de représailles après la mise à l'index par le bureau tchèque en charge de la cybersécurité des géants des télécoms chinois Huawei et ZTE. C'est ce que le chef de l'Etat, qui oeuvre depuis le début de sa présidence au rapprochement économique avec la Chine, a déclaré jeudi soir au cours de son traditionnel entretien télévisé avec son ami Jaromír Soukup sur la chaîne dont ce dernier est propriétaire, TV Barrandov. Le président a ajouté que certains membres du gouvernement étaient déjà avertis de ces mesures à venir. Selon lui, elles devraient affecter principalement les investissements de Škoda Auto ou ceux du groupe PPF pour la mise en place, en lien avec Huawei, du réseau G5 en Tchéquie.

Dans ce même entretien, M. Zeman a dit envisager de mettre son veto à une éventuelle loi autorisant le mariage homosexuel. Il estime que le mariage est une institution visant à ce qu'une famille élève des enfants.

Ce vendredi, le gouvernement n'a pas confirmé les dires de M. Zeman sur l'éventuelle réaction chinoise à l'affaire Huawei. "Je n'ai aucune information comme quoi la partie chinoise envisagerait de prendre certaines mesures", a déclaré le Premier ministre Andrej Babiš.