Émissions internationales de la Radio tchèque 
11-8-2020, 16:16 UTC
[16.01.2018 10:39 UTC] Pierre Meignan
Affaire du nid de cigognes : Andrej Babiš et Jaroslav Faltýnek demandent la levée de leur immunité parlementaire

Le Premier ministre Andrej Babiš et Jaroslav Faltýnek, respectivement président et vice-président du mouvement ANO, demandent à la Chambre des députés de lever leur immunité parlementaire pour qu'ils puissent être poursuivis dans le cadre de l'affaire dite du nid de cigognes. Le chef du gouvernement l'a déclaré ce mardi matin avant la réunion de la commission parlementaire en charge des mandats et des immunités qui devait faire des recommandations aux députés. Andrej Babiš a répété qu'il s'agit selon lui d'une affaire montée de toutes pièces afin de l'écarter du jeu politique. "Ce complot a été organisé par la mafia, qui, longtemps a volé des milliards", a-t-il même ajouté.

Dans la matinée, la commission parlementaire en charge des mandats et des immunités a effectivement recommandé aux élus de lever l'immunité parlementaire des deux hommes, comme la précédente Chambre des députés l'avait déjà fait en septembre dernier.

Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek sont suspectés dans le cadre de l'affaire dite du nid de cigognes, du nom d'un complexe hôtelier et de récréation. Le groupe Agrofert, géant de l'agroalimentaire, qui appartenait à M. Babiš, aurait bénéficié de subventions européennes à hauteur de 50 millions de couronnes pour la réalisation de ces infrastructures. Or cet argent était normalement seulement destiné aux petites et moyennes entreprises.