Émissions internationales de la Radio tchèque 
11-8-2020, 16:31 UTC
[22.01.2013 20:30 UTC] Více autorů
La procureure générale déplore qu'un juge accusé de corruption puisse bénéficier de l'amnistie présidentielle

Un juge tchèque accusé de corruption ne devrait pas bénéficier de l'amnistie présidentielle, estime la procureure générale de Prague Lenka Bradáčová, citée par le quotidien Právo. Jiří Berka, juge des banqueroutes d'Ústi nad Labem, a vu son affaire classée en raison de l'amnistie présidentielle qui touche notamment les affaires en cours depuis plus de huit ans, et dont la peine maximale encourue est de 10 ans. La procureure générale a déclaré que le crime dont le juge Berka était accusé avait été commis dans le cadre d'une conspiration et donc, la peine maximale encourue aurait été augmentée d'un tiers, l'empêchant par là-même d'être concerné par l'amnistie controversée annoncée par le président Václav Klaus lors de son discours de Nouvel an. Un haut fonctionnaire du bureau de la procureure de Prague a déposé une plainte pour arrêter la procédure.