Émissions internationales de la Radio tchèque 
11-8-2020, 16:27 UTC
[17.01.2013 20:29 UTC] Více autorů
Le gouvernement survit à une cinquième mention de censure

Le vote d’une motion de censure figurait au programme de la séance de la Chambre des députés ce jeudi et le gouvernement y a une nouvelle fois survécu. Cette motion était présentée par les représentants sociaux-démocrates, principale force de l’opposition à la Chambre basse. Elle a fait suite à l’amnistie partielle déclarée le jour de l’An par le président de la République, Václav Klaus, et qui a ensuite été cosignée par le Premier ministre, Petr Nečas. Cette amnistie a déclenché une importante vague de protestation générale. L'opposition est parvenue à réunir 92 députés sur sa mention de censure, la cinquième depuis la formation de la coalition gouvernementale de droite de Petr Necas. Pour qu'elle soit adoptée, il aurait fallu dégager une majorité absolue, soit le soutien d’au moins 101 des 200 députés siégeant à la chambre. Il s’agit déjà de la cinquième motion de censure présentée par l’opposition depuis la formation de la coalition gouvernementale à l’été 2010.