Émissions internationales de la Radio tchèque 
14-12-2017, 07:47 UTC
Noël tchèque
 

Les crèches

Crèche Les premières crèches ont apparu en 1223 à Ombria en Italie, lorsque François d'Assise a amené un petit âne et un boeuf près de la crèche, devant laquelle il célébrait, comme devant l'autel, la messe de Noël. Dans les pays tchèques, c'étaient les jésuites qui ont introduit les premiers les crèches dans les églises, ce qui est assez paradoxal, vu leur mauvaise réputation après la bataille de la Montagne Blanche. A partir du 16ème siècle, les crèches servaient aux jésuites comme moyen de catholicisation forcée.

La première crèche connue à Prague et dans les pays tchèques en général, a été présentée par les jésuites au grand public en 1560, dans l'église Saint-Clément près du pont Charles. On ignore son aspect, le moins que l'on puisse supposer est que c'était une copie de la grotte de Bethléem, avec la crèche où est né le Christ. Cette première crèche a servi de modèle à d'autres qui se répandaient vite dans d'autres églises et couvents.

Vers la fin du 18ème siècle, à l'époque des lumières, les crèches ont quitté les églises pour se répandre parmi la population des villes et des villages. Dans le récit biblique racontant la nativité de l'Enfant Jésus, les simples gens trouvaient beaucoup de traits proches de leur propre destinée - la pauvreté, la peur de l'avenir, mais aussi l'amour des enfants et l'espoir. Les crèches leur donnaient l'impression d'être témoins directs de l'événement survenu à Bethléem.

Crèche Bientôt, les gens ajoutaient aux figurines fondamentales décorant la crèche - l'Enfant Jésus, Marie, Joseph, berger avec ses troupeaux et les trois Mages, d'autres figurines de leur propre voisinage. Les crèches artisanales se distinguaient aussi par la grande variété de matériaux utilisés: les plus typiques étaient le bois, le papier, plus tard aussi le pain d'épices, la pâte. Au fil des siècles, les différences régionales se sont encore approfondies, tant dans la conception que dans le matériel justement. Jusqu'à nos jours, les crèches exposées dans des musées régionaux attirent l'attention des visiteurs.

La coutume de décorer la crèche a été une des plus répandues. Ce n'est qu'au 19ème siècle que la crèche en tant que symbole de Noël a été remplacée par un autre, l'arbre de Noël.

Crèche de Trebechovice Aujourd'hui, le caractère religieux des crèches a été relégué au second plan. Ce qui attire l'homme contemporain vers la crèche, c'est le sentiment de l'ambiance familiale. Les fêtes de Noël sont aujourd'hui pratiquemment le seul îlot de calme et de sérénité. La tradition des crèches reste cependant vivante. Son legs est entretenu par l'Association tchèque des amis des crèches, siègeant à Hradec Kralove en Bohême orientale et possédant 17 succursales régionales qui organisent des expositions de crèches.

La plus belle et la plus célèbre parmi les crèches tchèques est celle de Trebechovice. Cette petite ville de Bohême orientale ne cesse de recevoir des colonnes de voitures stationnant devant le musée où l'on expose la crèche ayant rendu célèbre notre pays à l'exposition mondiale de Montréal, en 1967. Construite vers la fin du 19ème siècle, son premier propriétaire, Josef Probost, a voulu en faire un exemple de maturité du peuple tchèque. Comment décrire, en bref, cette crèche. D'abord, il faut dire qu'elle est immense, avec environ 400 figurines admirablement sculptées dans le bois, ensuite, qu'elle possède un mécanisme ingénieux mettant en mouvement 150 figurines dont une cinquantaine imitent à merveille les mouvements de la tête et des bras.




| Retour à la page d'accueil |