Émissions internationales de la Radio tchèque 
24-8-2019, 13:46 UTC
La musique du romantisme tchèque
 









Frantisek Skroup A cette époque, la renaissance nationale tchèque bat son plein. L'opéra tchèque est apparu comme l'expression suprême des tendances renaissantes dans l'esprit du romantisme. Le succès éclatant du singspiel de Joseph Weigl (1766-1846) La famille suisse (1823) incita Chmelenský et Frantisek Skroup (1801-1862) au singspiel tchèque originel. Skroup naquit à Osice u Pardubic. Au lycée déjà, il s'efforçait de composer pour poursuivre ensuite dans cette voie lors de ses études de philosophie et de droit à Prague. Après la présentation éclectique du singspiel Le raccommodeur de porcelaine(1826), il devient le chef d'orchestre du théâtre des Etats. Les opéras tchèques Oldrich et Bozena (1826) et Les noces de Libuse (1835) ont été composés en collaboration avec Chmelenský. La musique de la pièce de Tyl Fidlovacka est le chant mémorable Kde domov muj (Où est ma patrie?).

Bedrich Smetana Bedrich Smetana (1824-1884) est, avec Antonín Dvorák et Zdenek Fibich, l'un des compositeurs, et Tchèques même, les plus importants de cette époque.

Bedrich Smetana est né à Litomysl du troisième mariage du brasseur seigneurial Frantisek Smetana avec Barbora Linková. La famille n'avait de cesse de déménager. Smetana fit ses études secondaires à Jindrichv Hradec, à Jihlava, à Havlíckuv Brod, à Prague et à Plzen. C'est là, sous la surveillance de son cousin, qu'il obtint son baccalauréat. En 1830, à l'académie des philosophes de Litomysl, c'est en tant que pianiste qu'il est pour la première fois en représentation. Ses études chez Josef Proksch marquèrent un tournant décisif dans le cheminement artistique de Smetana. Une fois ses études achevées, il créa une école privée de piano avant de se marier, un an plus tard, avec l'amour de ses années d'étudiant, Katerina Kolárová. Durant cette période, il se consacre presque exclusivement aux compositions pourpiano. Le sommet de cette période est Le trio avec piano en sol mineur (1855) dans lequel il laisse transpirer toute la tristesse engendrée par la mort de sa fille Bedriska. Dans sa volonté d'échapper à un environnement où tout lui rappelle le bonheur perdu, Smetana part, en 1856, pour Göteborg. Et lorsque le climat nordique aggrava la maladie de Katerina (elle mourut en 1859), c'est accompagné d'une nouvelle conjointe, Bettina Ferdinandová, qu'il revint en Suède un an plus tard.

Smetana était un grand admirateur de Franz Liszt. Les deux hommes entretenaient une relation épistolaire et se rencontraient même personnellement. Smetana était épris de la plus grande idée de Liszt - le poème symphonique. C'est ainsi que virent le jour Richard III, Le Camp de Wallenstein et Haakon Jarl. Dès que les conditions de vie s'assouplirent en Bohême, Smetana rentra dans son pays d'origine, où il ne rencontra toutefois pas le succès attendu. En 1863, il acheva le singspiel Les Brandebourgeois en Bohême(livret de Karel Sabina) qui connut un grand succès (et assura à l'auteur les moyens financiers dont il avait tant besoin). En 1866, il termina La fiancée vendue qu'il dirigea seul.

En 1866, Smetana devient enfin le chef d'orchestre du Théâtre provisoire. Il se consacre alors essentiellement à la création d'opéras: Dalibor, Le Grelot, Le Jugement de Libuse... C'est à cette époque, après trois ans, que voit aussi le jour Libuse. Libuse grandit et se nourrit de la conscience de la plus haute responsabilité, de l'amour envers le peuple et de la croyance profonde en son avenir.

Dans la nuit du 19 au 20 octobre 1874, des suites de sa grave maladie, Smetana fut frappé du plus grand malheur qui puisse exister pour un compositeur - la surdité totale. C'est ainsi handicapé qu'il se lance dans la réalisation de son vieux projet: célébrer la patrie et son peuple par un cycle de poèmes symphoniques. Ainsi voit le cycle Ma patrie, composé de morceaux de Vysehrad, La Vltava, Sárka, Par les bois et les près de Bohême, Tábor et Blaník. A la fin de sa vie, au prix d'une grande souffrance, il composa encore les opéras Le Baiser (1876), Le Secretí (1877) et Le Mur du diable (1879-1882). Bedich Smetana est mort le 12 mai 1884 dans un centre pragois pour aliénés.

Antonin Dvorak Antonín Dvorák est un autre monument du romantisme tchèque. Il est né le 8 septembre 1841 à Nelahozeves. Là, il grandit dans une atmosphère de génie musical villageois. A 16 ans, il rejoint l'école d'organistes de Prague; plus tard il devient l'altiste de l'orchestre de Karel Komzak avec lequel il passe au Théâtre provisoire. Il obtient une bourse d'Etat et Johannes Brahms, membre le plus influent du jury, le recommende à l'éditeur berlinois Simrock pour lequel Dvorák écrit, en 1878, la première série de Danses slaves qui le rendent aussitôt célèbres de par le monde. Bulow, Richter, etc. propagent ses oeuvres symphoniques. Ses oratorios et cantates deviennent des oeuvres représentatives pour les chorales locales ainsi que pour les célèbres festivals anglais. En 1890 et 1891, Dvorák reçoit le titre de docteur honoris causa à l'université de Cambridge et de Prague. A partir de 1891, il est professeur avant de devenir, hormis une parenthèse de trois ans entre 1892 et 1895 pendant laquelle il dirige le conservatoire de New York, directeur artistique du conservatoire de Prague. Reconnu comme l'un des plus grands compositeurs de son époque, Dvorák meurt à Prague le 1er mai 1904.

Zdenek FibichAvec Smetana et Dvorák, Zdenek Fibich (1850-1900) est l'autre personnalité marquante de cette époque. Son oeuvre est consacrée aux genres les plus divers. Les recueils Six mélodiesi, Les rayons de printemps et les duos ont un caractère intime. Parmi ses compositions pour piano il y a notamment le cycle lyrique Dans les montagnes et La sonate en Si bémol majeurà quatre mains. La création orchestrale englobe toutes les formes de l'époque. Avec les symphonies de Dvorák, La 3e symphonie en mi mineur fait partie des meilleures symphonies tchèques du XIXe siècle. La fiancée de Messine et Sárka sont les opéras les plus importants de Fibich. Les mélodrames, dont la trilogie Hippodamie constituent une part essentielle de la création de Fibich.

Compositeurs importants

Bedrich Smetana(1824 - 1884)
Antonin Dvorak(1841 - 1904)
Zdenek Fibich(1850 - 1900)
Vilém Blodek(1834 - 1874)
Karel Bendl(1838 - 1897)