Émissions internationales de la Radio tchèque 
11-8-2020, 10:41 UTC
Profil des partis politiques
 
Le CSSD : Parti tchèque social-démocrate

Slogan électoral : "Garanties et prospérité"

Histoire : Le parti social-démocrate (jadis le Parti tchécoslave social-démocrate ouvrier) a été fondé le 7 avril 1878. C'est le plus ancien parti politique actif dont les origines remontent à la période de l'empire austro-hongrois. Il a joué un rôle important, lors de la fondation de la Tchécoslovaquie indépendante, après la Première Guerre mondiale et dans la période précédant la Deuxième Guerre mondiale. En 1948, il a été intégré au Parti communiste de Tchécoslovaquie, pour redevenir indépendant le 19 novembre 1989. A partir de cette date, il est devenu un composant important sur la scène politique tchèque. La social-démocratie est un parti gouvernemental depuis le 22 août 1998.


Le président du parti : le président du parti est Jiri Paroubek, Premier ministre depuis le mois d'avril 2005.


Jiri Paroubek Résultats du parti aux législatives de 2002 : 30,20 % des voix exprimées. 70 sièges sur 200. La social-démocratie a remporté 12 sièges de plus que le Parti civique démocrate, mais 4 sièges de moins qu'en 1998, lors des précédentes législatives.


Le parti : c'est un parti social-démocrate de type européen qui s'identifie aux sociaux-démocrates allemands ou au Labour Party britannique. Il est pour une "économie de marché sociale", mais lors de son premier mandat gouvernemental, jusqu'en 2002, la Tchéquie a vécu la plus grosse vague de privatisation, par exemple, celle des grandes banques tchèques. Lors de son second mandat gouvernemental, la République est entrée dans l'Union européenne, le 1er mai 2004. Lors des quatre dernières années, la social-démocratie a eu quatre présidents et quatre chefs du gouvernement. Le leader électoral actuel et Premier ministre, Jiri Paroubek, a sorti le parti d'une profonde crise et d'une énorme chute des intentions de vote, suite à l'affaire financière de l'ancien président du parti et Premier ministre, Stanislav Gross. La fragile coalition gouvernementale formée avec les chrétiens-démocrates conservateurs et les libéraux de l'Union de la liberté a résisté aux remouts des quatre années de gouvernement.


Les électeurs : traditionnellement la classe ouvrière des centres industriels. Beaucoup d'électeurs de la social-démocratie proviennent des rangs des fonctionnaires et des organisations syndicales. Selon les sondages, la base électorale n'est pas des plus stables.


Le site: www.cssd.cz


Retour
Profil des partis politiques
Le CSSD : Parti tchèque social-démocrate
L'ODS : Parti civique démocrate
Le KDU-CSL: Union chrétienne et démocrate - Parti populaire tchécoslovaque
Le KSCM: Parti communiste de Bohême et Moravie
Le Parti des Verts
L'Union de la liberté
SNK Démocrates européens

Le système electoral