Émissions internationales de la Radio tchèque 
20-5-2019, 23:30 UTC
Radio Prague - 65 ans
  La lutte sur les ondes

L'avertissement sur un poste de radio, pendant la guerre : « N'oublie pas que l'écoute de la radio étrangère est interdite et est passible d'un emprisonnement ou d'une peine de mort ». L'importance extraordinaire des émissions en ondes courtes vers l'étranger se mit en valeur, pendant la guerre. Les émissions de la BBC tchèque, à Londres, siège du gouvernement tchécoslovaque en exil, débutèrent en septembre 1939. Les émissions de Moscou, centre de l'émigration communiste, commencèrent en 1941 et, un an plus tard, les émissions en tchèque de la Voix de l'Amérique. L'écoute des stations étrangères fut interdite dans les pays tchèques occupés, sous peine de mort. Les citoyens furent obligés de faire dévaloriser spécialement leurs postes de radio, par l'enlèvement de la bande d'ondes courtes. En dépit de cette intervention, on continuait à écouter la radio sur les ondes courtes : on introduisait une pièce de rechange, la dite pièce « Churchill », dans l'appareil endommagé. Pour les habitants des pays occupés, les stations de radio étrangères jouèrent un rôle informatif et moral irremplaçable. La radio, en tant que média le plus puissant, participa activement à l'Insurrection de Prague, qui a mis un terme à l'occupation nazie des pays tchèques. L'insurrection, organisée par la résistance tchèque, commença le 5 mai 1945, par un appel lancé à la radio pour devenir dans une grande mesure, en fin de compte, une lutte pour la radio. L'émetteur ondes courtes fut aussi engagé dans la lutte, en diffusant, le 6 mai, les appels d'aide des insurgés. Au prix de dizaines de victimes, le bâtiment fut finalement sauvé, et les émissions ne furent pas coupées.


[ Retour à la page d'accueil ]   [ >>> ]