Émissions internationales de la Radio tchèque 
13-12-2019, 21:16 UTC
Thèmes
 Par


Le 17 novembre
Cette journée s'est inscrite dans l'histoire tchèque par deux fois: en 1939, avec la persécution des étudiants des écoles supérieures tchèques sous l'Occupation et, cinquante ans plus tard, avec l'intervention brutale des forces de sécurité contre une manifestation d'étudiants, ce qui a déclanché le processus des changements démocratiques dans l'ancienne Tchécoslovaquie. La période qui s'est ensuivie a pris l'appellation de Révolution de velours.
Le 17 novembre 1939
Le jour des célébrations de la naissance de la Tchécoslovaquie indépendante, le 28 octobre 1939, les étudiants tchèques sont descendus dans les rues pour protester contre l'occupation nazie. La manifestation a été brutalement réprimée par des coups de feu sur la foule. L'un des meneurs estudiantins, Jan Opletal, a été grièvement blessé et a succombé, un peu plus tard, à ses blessures. Ses funérailles se sont transformées en une immense manifestation de milliers de personnes contre les occupants. La réaction brutale ne s'est pas faite attendre longtemps. Dans la nuit du 17 novembre 1939, les occupants nazis ont fermé les écoles supérieures tchèques. Neuf étudiants ont été exécutés et 1 200 déportés dans le camp de concentration de Sachsenhausen. Cette journée a été déclarée Journée internationale des étudiants, encore dans le courant de la Deuxième Guerre mondiale.


Le 17 novembre 1989
Cinquante ans plus tard, dans les 15 000 étudiants se sont rassemblés à Prague à la mémoire de Jan Opletal. La manifestation, qui était tolérée par les autorités communistes, se termina au cimetière national de Vysehrad.
Pourtant, les étudiants ne se dispersèrent pas après la manifestation et se dirigèrent en cortège, bravant les sommations de la police, vers le centre de Prague. Ils voulaient attirer l'attention sur le refus des réformes de la part de la direction communiste. D'autres personnes se joignirent au cortège.
Ce dernier n'arriva pas à la place Venceslas, lieu traditionnel de rassemblement. Sur l'avenue Narodni, les étudiants furent encerclés par les cordons de police et tabassés sans ménagement. Près de 600 manifestants furent blessés. L'opinion fut choquée par la brutalité de l'intervention policière. Le lendemain, les étudiants lancèrent une grève d'occupation illimitée, grève à laquelle se rallièrent aussi les comédiens des théâtres pragois. Le 19 novembre, le Forum civique était fondé. Il devint le porte-parole de l'opinion publique et le seul partenaire pour le dialogue avec le régime communiste. La voie de la démocratie était ouverte.
Articles correspondants:
 15.11.2019 Faits et événements
 14.11.2019 Faits et événements
 13.11.2019 Faits et événements
 12.11.2019 Faits et événements
 11.11.2019 Faits et événements
 8.11.2019 Faits et événements
 8.11.2019 Le miroir de la société
 26.10.2019 Infos
 28.9.2019 Infos
 23.9.2019 Faits et événements
 22.9.2019 Infos
 18.9.2019 Chapitres de l’histoire
 17.9.2019 Infos
 21.8.2019 Infos
 25.2.2019 Infos
 3.1.2019 Faits et événements
Tous les articles correspondants


Galerie de photos: