Émissions internationales de la Radio tchèque 
13-12-2019, 20:58 UTC
Thèmes
 Par


November 17, 1989 - 15 ans après
L'année 1989, dans l'histoire des pays de l'Europe centrale et de l'Est, a été une étape importante, et est devenue le symbole de la chute du communisme. Il y a plus de dix ans, Mikhaïl Gorbatchev tentait de réaliser d'importantes réformes en Union soviétique, alors que le gouvernement tchécoslovaque restait des plus conservateurs, et refusait de se lancer sur la voie des changements. Le début de l'année 1989 fut marqué par une semaine de manifestations, à l'occasion du vingtième anniversaire du martyre de Jan Palach, un jeune étudiant qui choisit la mort dans les flammes, en signe de protestation contre l'occupation de la Tchécoslovaquie par les armées du Pacte de Varsovie, depuis août 1968. La police communiste intervint brutalement contre les manifestants, ce qui déclencha encore plus de protestations. En juin 1989, un groupe de dissidents, conduit par Vaclav Havel, publia la déclaration Quelques phrases, dans lequel il revendiquait la libéralisation du régime communiste. Elle fut rapidement signée par des centaines et, plus tard, des milliers de personnes.
Au mois d'août a eu lieu une nouvelle manifestation, qui fut réprimée par la police; près de 400 personnes furent arrètées... La fin de l'été fut marquée par l'invasion des citoyens de l'ancienne République démocratique allemande, prenant d'assaut l'ambassade de la République fédérale d'Allemagne à Prague, en vue d'émigrer dans ce pays. Les autorités communistes tchécoslovaques décidèrent de ne pas intervenir. Résultat : des milliers de petites Trabants abandonnées par leurs propriétaires, dans les rues de Prague... Les régimes communistes des pays de l'Europe centrale et de l'Est tremblaient, et il était clair que Moscou n'avait ni la volonté, ni la force d'intervenir comme, en 1956, en Hongrie, ou, en 1968, en Tchécoslovaquie.
Advint le 17 novembre 1989... Journée internationale des étudiants... une semaine après la chute du Mur de Berlin. Une manifestation des étudiants à la mémoire du héros estudiantin, Jan Opletal, assassiné par les nazis au début de l'occupation de la Tchécoslovaquie, après le diktat de Munich, tourna au drame. Elle fut brutalement réprimée par les forces de police, ce qui déclencha une réprobation générale de la population, et conduisit à ce qu'on appela ensuite à la révolution de velours. Les images des jeunes criant à nous avons les mains nues, face aux policiers en armes et derrière leurs boucliers de plexi, ont fait le tour du monde. Le régime communiste, en Tchécoslovaquie, s'effondra et, en juin 1990, eurent lieu les premières élections démocratiques dans le pays.

Les Photos

Articles correspondants:
 15.11.2019 Faits et événements
 14.11.2019 Faits et événements
 13.11.2019 Faits et événements
 12.11.2019 Faits et événements
 11.11.2019 Faits et événements
 8.11.2019 Faits et événements
 8.11.2019 Le miroir de la société
 26.10.2019 Infos
 28.9.2019 Infos
 23.9.2019 Faits et événements
 22.9.2019 Infos
 18.9.2019 Chapitres de l’histoire
 17.9.2019 Infos
 21.8.2019 Infos
 25.2.2019 Infos
 3.1.2019 Faits et événements
Tous les articles correspondants