Émissions internationales de la Radio tchèque 
13-12-2019, 20:51 UTC
Thèmes

Temelin : thème politique et écologique

 Par
Temelin Les questions politiques des relations tchéco-autrichiennes et tchéco-allemandes, ainsi que les protestations de Greenpeace ont, ces derniers temps, un dénominateur commun : la centrale nucléaire de Temelin.
Temelin et son histoire
La décision concernant la construction de la centrale nucléaire de Temelin a été prise par le régime communiste en 1980. Les préparatifs n'ont commencé que trois ans plus tard. Initialement, quatre réacteurs soviétiques de type VVER-1000, chacun d'une puissance unitaire de 1000 MW devaient être installés à Temelin. Tout le projet devait être achevé en 1991, les frais de construction étant évalués à 35 milliards de couronnes. C'est en novembre 1992 que la centrale devait être mis en service.
Après la chute du régime communiste, en 1989, l'opinion publique a été beaucoup plus sensibilisée aux sujets écologiques et l'état de l'environnement en général. D'où la décision du gouvernement de charger le groupe américain Westinghouse d'adapter la centrale nucléaire, dans la phase finale de sa construction, aux standards occidentaux. En 1993, le cabinet a décidé également de réduire le projet à deux réacteurs seulement. Le premier devait être achevé en 1995, le second deux ans plus tard. Ces échéances se sont toutefois avérées trop optimistes, de même que le montant des frais de construction. En 1999, les investissements réels ont déjà dépassé le double du budget prévu. Aujourd'hui, on estime que même la somme de 100 milliards de couronnes n'est point exagérée.
En 1998, le gouvernement de transition de Josef Tosovsky réagit aux critiques en constituant une commisssion d'experts devant peser les aspects positifs et négatifs de la mise en marche de la centrale de Temelin. Ses conclusions ont été tout sauf unanimes. D'une part, la commission recommandait d'achever le projet au cas où l'engagement budgétaire de l'investisseur, le groupe CEZ serait respecté. De l'autre , elle a terminé par constater que la République tchèque n'aurait pas besoin d'une nouvelle source d'énergie avant l'an 2010. Et d'ajouter qu'il ne serait pas facile de placer l'énergie supplémentaire de Temelin sur le marché européen.
Le 12 mai 1999, s'appuyant sur un rapport commun du ministère des Finances et du ministère de l'Industrie et du Commerce, le gouvernement tranche : la construction sera achevée.
Actualités:


 22.7.2019 Infos
 9.7.2019 Économie/Commerce
 14.2.2019 Économie/Commerce
 15.6.2018 Infos
 28.2.2018 Courrier des auditeurs
 2.1.2018 Économie/Commerce
 22.4.2017 Infos
 11.4.2017 Infos
 26.1.2017 Infos
 3.1.2017 Infos
 18.12.2016 Infos
Tous les articles correspondants