Émissions internationales de la Radio tchèque 
13-12-2019, 20:36 UTC
Thèmes
 Par

Les Jeux paralympiques de Pékin 2008
Photo: CTKPhoto: CTK
Les Jeux paralympiques ont commencé 13 jours après la clôture des Jeux olympiques de Pékin. Ils durent 11 jours et offrent 471 collections de médailles aux sportifs de 148 pays qui se mesurent dans 20 disciplines. Pour la première fois, il y a plus de 4 000 participants. Ils sont divisés en trois groupes principaux selon le type de handicap : physique, spastique, sensoriel. La République tchèque est représentée par 56 sportifs aux Jeux paralympiques.
La République tchèque est représentée par 56 sportifs aux Jeux paralympiques.
Liens :
Le site officiel des Jeux paralympiques de Pékin
en.beijing2008.cn

Le site officiel du Comité paraolympique tchèque
www.paralympic.cz

Radio Chine Internationale
french.cri.cn
Les médailles tchèques :
David Drahonínský: or au tir à l’arc dans la catégorie des fauteuils roulants
Rostislav Pohlman: bronze au lancer du disque dans les catégories F57/58 roulants
Martin Zvolánek: bronze au lancer du disque dans les catégories F32/51 roulants
Eva Berná: bronze au lancer du poids dans les catégories F37/38 roulants
Roman Musil: bronze au lancer du poids dans les catégories F33/34/52 roulants
Jiří Bouška: argent dans la catégorie du handicap léger au kilomètre arrêté, bronze au sprint par équipe roulants
Eva Kacanu: sur un fauteuil roulant, elle a remporté le lancer du poids des catégories F54-56 avec un record du monde de 6,73 m
Jiří Ježek: or à la poursuite sur 4 km, or au contre la montre sur 24,8 km, argent au kilomètre arrêté, bronze au sprint par équipe
Běla Hlaváčková: or aux 50 m dos, or aux 100 m brasse, bronze aux 100 m nage libre
Jana Fesslová: bronze pour la lanceuse de disque avec 24,82 m dans les catégories F54-56
Tomáš Kvasnička: bronze au kilomètre arrêté dans la catégorie CP3, bronze au sprint par équipe, bronze sur route
Jan Povýšil: bronze aux 100 m nage libre dans la catégorie S4, bronze aux 200 m nage libre dans la catégorie S4

David Drahonínský, photo: CTK Běla Hlaváčková, photo: CTK Rostislav Pohlman, photo: CTK Miroslava Sedláčková, photo: CTK Tomáš Kvasnička, photo: CTK František Serbus, photo: CTK Jiří Ježek, photo: CTK Jan Povýšil, photo: CTK Běla Hlaváčková, photo: CTK Eva Kacanu, photo: CTK Jiří Ježek, photo: CTK Arnošt Petráček, photo: CTK



Les Jeux olympiques 2008 de Pékin
Devise : “Un monde, un rêve”
Les XXIXes Jeux olympiques d’été ont lieu en République populaire de Chine, du 8 au 24 août 2008. La capitale Pékin est l’hôte de la majorité des compétitions sportives.
Le Comité international olympique, lors de sa réunion du 13 juillet 2001 à Moscou, a décidé que ce serait Pékin qui organiserait les Jeux olympiques de 2008. Il y avait quatre autres candidats : Istanbul, Osaka, Paris et Toronto.
Le principal théâtre des Jeux est le Stade national de Pékin qui, en raison de son apparence, est surnommé « le nid »
Photos des autres sites sportifs



Les « Plus » de Pékin
137 000 kilomètres : le plus long trajet de la flamme olympique
Le Mont Everest: la Tibétaine Ciren Wangmu a porté la flamme olympique à une altitude de 8 848 mètres
Les nouvelles disciplines: le marathon en natation et le BMX en cyclisme
Oscar Pistorius: la Fédération internationale d’athlétisme a autorisé le coureur « sans jambes » à participer aux Jeux, mais le jeune Sud-Africain de 21 ans n’a pas réussi à se qualifier en réalisant un temps inférieur à 45,55 secondes.

Liens
Le site officiel des Jeux olympiques de Pékin
fr.beijing2008.cn

Le site officiel du Comité olympique tchèque
www.olympic.cz

Radio Chine Internationale
french.cri.cn



Les protestations contre les Jeux olympiques d’été en Chine
Les protestations contre les Jeux olympiques d’été en Chine L’organisation des Jeux olympiques en Chine a déclanché une vague de protestations dans le monde entier. Un grand nombre d’organisations internationales attirent l’attention sur la violation des droits de l’homme en Chine et sur l’occupation du Tibet par la Chine. Le traditionnel Relais de la flamme olympique est devenu le plus controversé de l’histoire des Jeux olympiques, même si le parcours a été l’objet de rigoureuses mesures de sécurité. Immédiatement après la cérémonie du 24 mars, le Relais de la flamme olympique a été perturbé par un activiste tchèque porteur d’un drapeau tibétain qui a tenté de le stopper. Les plus fortes protestations ont retenti en France où, sur les 28 kilomètres du parcours, l’ordre était assuré par 3 000 policiers. En dépit de cela, les protestations ont atteint une telle intensité à Paris que, pour la première fois, la flamme a été plusieurs fois éteinte en public. En fin de compte, la partie finale du parcours du Relais de la flamme olympique à Paris a été annulée.
Certains responsables politiques tchèques ont refusé de se rendre aux Jeux olympiques. Le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, a indirectement appelé tous les politiques européens à ne pas participer à l’olympiade chinoise. Le Premier ministre, Mirek Topolánek, a refusé l’invitation du gouvernement chinois à la cérémonie d’ouverture, mais il a promis de participer aux Jeux olympiques de Pékin en signe de soutien aux sportifs tchèques.
Les espoirs tchèques à Pékin
Radek Štěpánek, tennis Věra Cechlová, lancer de disque (www.atletika.cz) Nicole Vaidišová, tennis Zuzana Hejnová, 400 m haies (www.atletika.cz) Barbora Špotáková, lancer de javelot (www.atletika.cz) Stanislav Sajdok, 110 m haies (www.atletika.cz) Lucie Šafářová, tennis Barbora Horáčková, tir à l'arc (cms.czecharchery.cz) Petr Stehlík, lancer de poids (www.atletika.cz) Jan Sychra, skeet Jaroslav Bába, saut en hauteur (www.atletika.cz) Štěpánka Hilgertová, kayak
Vous trouverez la liste complète des sportifs tchèques qualifiés pour les Jeux olympiques d’été 2008 ici



Les symboles aux Jeux olympiques d’été 2008
Les médailles
Chaque médaille d’or, d’argent ou de bronze est ornée de néphrite, un métal qui, en Chine, symbolise la beauté, la noblesse, la perfection, la force et l’immortalité. Pour le bronze, la néphrite noire a été choisie, pour l’argent la néphrite verte et pour l’or la très rare néphrite blanche qui est aussi appelée « la lumière lunaire stratifiée ». C’est justement la lumière lunaire qui doit être représentée sur la face des médailles. Le revers représente un motif antique de la Grèce, le berceau des Jeux olympiques.
Foto: en.beijing2008.cn Foto: en.beijing2008.cn
Le flambeau
Le motif de base de la surface du flambeau olympique est représenté par un nuage symbolisant la tradition orientale des cinq éléments : le métal, le bois, l’eau, le feu et la terre. L’inspiration est venue de la forme du traditionnel rouleau de papier chinois. Le flambeau a été conçu pour que la flamme résiste à des vents de 65 km/h et à des précipitations de 50 mm/h.
Les mascottes
Les Jeux olympiques de Pékin comptent cinq mascottes, les « Enfants heureux » (Fuwa). La mascotte bleue (le poisson) symbolise les sports aquatiques, la mascotte noire (le panda) les sports de force et de puissance, la mascotte rouge (la flamme olympique) les jeux de ballon, la mascotte jaune (l’antilope tibétaine) l’athlétisme et la mascotte verte (l’hirondelle) la gymnastique. Leurs couleurs peuvent aussi être considérées comme le symbole de la liaison de la mer avec la forêt, le feu, la terre et le ciel, mais aussi de l’harmonie entre l’homme et la nature, dans l’esprit de l’idée de « l’Olympiade verte ». Les cinq couleurs symbolisent aussi les cinq cercles olympiques. En formant une phrase avec les noms des cinq mascottes, on obtient « Bienvenue à Pékin ».