Émissions internationales de la Radio tchèque 
9-8-2020, 19:54 UTC
Thèmes
 Par

Alain Hojka du Jan Železný ...
S'il est un sportif qui m'a réellement marqué, c'est bien le super -lanceur de javelot qu'est Jan ŽELEZNÝ. Que ce soit au niveau national ou au niveau international, j'estime qu'il fait partie des « tout grands » du monde du sport et de l'athlétisme en particulier.
Le palmarès parle de lui-même :
3 fois CHAMPION OLYMPIQUE : BARCELONE 1992 - ATLANTA 1996 - SYDNEY 2000
3 fois CHAMPION DU MONDE : STUTTGART 1993 - GOTEBORG 1995 - EDMONTON 2001
Vainqueur de la COUPE DU MONDE 1992 (LA HAVANE)
Vainqueur de la COUPE D'EUROPE 1993 (ROME)
Lauréat des GRANDS PRIX : LONDRES 1993 - MONACO 1995 - FU KU OKA 1997 - MELBOURNE 2001
Détenteur de 5 records du monde
Recordman du monde du lancer de javelot avec 98.48m (IENA le 25/05/1996)
Seul lanceur à détenir 4 médailles (dont 3 d'or) aux Jeux Olympiques
Plus de 110 victoires lors de concours
Parallèlement aux performances athlétiques pures et simples, c'est également aux qualités humaines que je m'attacherai et sur lesquelles je me permettrai d'insister.
En effet, j'étais entraîneur d'athlétisme en Belgique. Ma discipline de prédilection était le lancer de javelot. En 1995, j'ai eu l'occasion de procurer à mes jeunes athlètes un superbe stage au centre sportif de NYMBURK, sous la supervislon du champion Jan ŽELEZNÝ !
C'était un privilège, certes dicté par les circonstances du moment. Durant 8 jours, nous avons pu bénéficier, mes athlètes et moi, des conseils avisés de « ONZA » et de son coach Jan POSPÍŠIL, chaque jour, du matin au soir. Le temps ne comptait pas...
Cette disponibilité nous a tous vraiment marqué. Entraînements et discussions étaient notre quotidien avec une sommité au service de débutants !
Jamais nous n'avons eu l'impression d'être « dominés» ou considérés comme des amateurs; nous étions des sportifs conseillés par un « maitre » et a l'écoute de connaisseurs et de spécialistes, ceci dans le cadre idéal du splendide centre sportif de NYMBURK.
Pour se comprendre? Les langues tchèque, française et anglaise faisaient l'affaire. C'était efficace, sincère et enrichissant. Cette année 2005, le champion nous avait contié qu'il voulait un super record du monde; en 1996, c'était chose faite ! 98,48m ! Quel talent !
Nous sommes donc rentrés en Belgique avec des batteries « rechargées à bloc» et les résultats ont suivis. A titre personnel, et c'est important, toute mon attitude face à l'approche de la discipline du javelot a été moditiée, complétée et améliorée. Les objectifs se sont transformés en cible, le travail bien programmé et continu est devenu une méthode quotidienne et normale auprès des jeunes athlètes.
Faut-iI regretter que cette merveilleuse expérience ne se soit pas renouvelée? Dans un premier temps, j'y ai pensé. Ensuite, je me suis rendu compte que j'avais été dans les heureux privilégiés, et que ce genre de situation ne doit pas se banaliser.
Voici quelques années (j'ai maintenant 58 ans), j'ai mis tin à mes activités d'entraîneur, mais depuis cette fameuse année 1995, j'ai pris goût (en plus) à découvrir en profondeur la République Tchèque. J'y suis retourné très souvent, pratiquement chaque année, je suis retourné à Nymburk, j'ai appris un minimum de la langue, je m'y suis fait des amis. Les relations sportives ont donc été le départ de découvertes humaines et culturelles sensationnelles.
Il me serait très difficile de résumer en quelques mots les qualités humaines de Jan ŽELEZNÝ. Mais si vraiment c'était nécessaire, je citerais:
GENTILLESSE, DISCRETION, MODESTIE, DISPONIBILlTE, ABNEGATION, SERIEUX, COURAGE, VOLONTE, DETERMINATION, EFFICACITE, RESULTATS.
Merci donc bien sincèrement à ce Grand Monsieur du sport.
Quoi qu'il en soit, dans ma modeste carrière d'entraîneur d'athlétisme, ces 8 jours en République Tchèque en compagnie de celui que je considère comme un des plus grands athlètes mondiaux de tous les temps - et de ce fait le plus grand athlète tchèque - restent un point culminant de mes souvenirs sportifs et humains. Peu de personnes ont eu cette opportunité, c'est absolument inoubliable.
J'ose donc insister sur la prise en considération de la présente : le sport et l'humain, la force et la discrétion, la gentillesse et l'efficacité, le travail et les résultats, bref... Un grand moment devant un champion d'exception à qui je souhaite une très bonne suite dans sa vie professionnelle et familiale.