Émissions internationales de la Radio tchèque 
18-10-2017, 16:32 UTC
Real AudioInfos
[15-10-2017 7:41 UTC]  Lucie Drechselová
Selon la Commission européenne, le déficit tchèque atteindra 2,8% du PIB en 2014
Trois anciens prisonniers politiques décorés le jour de l’anniversaire du Coup de Prague
Énergie : tous les pays voisins souhaitent s’exprimer sur la conception énergétique tchèque
[18-10-2017 10:59 UTC]    Sébastien Cazabon
Michael Smelík de Liglass Trading, photo: ČT Une entreprise tchèque inconnue au bataillon, des projets de centrales hydro-électriques en Asie centrale, des soupçons de corruption au plus haut sommet de l’Etat tchèque… Depuis quelques mois, ce sont les ingrédients d’un important scandale commercial opposant la mystérieuse société tchèque Liglass Trading et le gouvernement kirghize. La semaine dernière, l’affaire a peut-être connu son dénouement. Retour sur ce dossier complexe.
[31-01-2011 14:44 UTC]    Václav Richter
Don Giovanni, Kateřina Kněžíková et Adam Plachetka, photo: Le Théâtre National Le Théâtre des Etats de Prague est connu dans le monde avant tout comme le lieu de la première de l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart. En effet, c’est pour ce théâtre que le compositeur a créé ce chef d’oeuvre d’art lyrique et c’est dans ce théâtre qu’il a lui-même dirigé la première de cet opéra le 29 octobre 1787. Les oeuvres de Mozart sont encore souvent données dans cet établissement et le public pragois y peut assister à des récitals de chanteurs interprétant le répertoire mozartien. Tout récemment, le 27 janvier, le théâtre a rendu hommage au célèbre compositeur avec un concert à l’occasion du 255e anniversaire de sa naissance.
[05-10-2017 14:17 UTC]    Klára Stejskalová, Alžběta Ruschková
Château de Duchcov, photo: Klára Stejskalová Le château de Duchcov, ou Dux de son nom allemand, possède une histoire longue de 800 ans. A l’époque de sa plus grande gloire, dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, la demeure située près de la ville de Teplice, au nord de la Bohême, a appartenu à une très ancienne famille aristocratique, les Wallenstein, qui y menaient une vie faste et privilégiée. Le château accueillait alors des artistes pas moins connus que Friedrich Schiller, Johann Wolfgang von Goethe, Ludwig van Beethoven ou Frédéric Chopin. Mais c’est avant tout le célèbre séducteur italien Giacomo Casanova qui a passé à Duchcov les dernières treize années de sa vie et y a écrit ses Mémoires.
[12-10-2017 12:58 UTC]    Magdalena Hrozínková
Visite de la brasserie de Dalešice, photo: Ariane Descaves Depuis 2001, l’Université de Lorraine propose à ses étudiants un enseignement de langue, de littérature et de civilisation tchèques, tandis que d’autres départements universitaires d’enseignement du tchèque existent aussi ailleurs en France : à Paris, Dijon, Bordeaux, Strasbourg, Lille ou encore Aix-Marseille. Professeure à Nancy, Lenka Froulíková, évoque les nouvelles méthodes d’apprentissage du tchèque qu’elle applique dans ses cours. Des cours que suivent Ariane et Denise, deux étudiantes qui ont passé une partie de leurs vacances estivales à Brno et à České Budějovice pour parfaire leurs connaissances du tchèque et se familiariser avec la culture du pays.
[14-10-2017]    Václav Richter
'Pardonne-moi, mais mon unique amour, c'est la bibliothèque' Lisons-nous encore les livres ? Avons-nous besoin de bibliothèques ? Que pouvons-nous faire pour inculquer aux enfants l’habitude de lire ? Quelle est la place et la mission de la bibliothèque publique dans la société actuelle ? Autant de questions qui ont été soulevées au cours de la 21e édition de la Semaine des bibliothèques organisée dans toute la République tchèque du 2 au 8 octobre dernier.
[13-10-2017 12:42 UTC]    Alena Gebertová
Bohuslav Sobotka, photo: ČTK L’analyse du mandat de quatre ans du gouvernement de coalition de Bohuslav Sobotka constituera le premier sujet de cette nouvelle revue de la presse tchèque de la semaine écoulée, qui proposera également quelques regards sur les prochaines élections législatives. Autre thème : le président Miloš Zeman, contrairement à ce qu’il espérait, ne sera probablement pas reçu à la Maison-Blanche. Enfin, nous évoquerons le départ des investisseurs russes des villes thermales tchèques ou encore la pénurie dramatique de jeunes enseignants.
[17-10-2017 14:22 UTC]    Guillaume Narguet
Isabelle Autissier, photo: ActuaLitté, CC BY-SA 2.0 Suite de l’entretien avec la navigatrice française Isabelle Autissier, de passage récemment à Prague à l’occasion de la sortie en tchèque (aux éditions Argo) de son dernier roman « Soudain, seuls », sélectionné pour le prix Goncourt en 2015. Dans quelle mesure son livre, qui raconte l’histoire d’un couple d’amoureux partis faire le tour du monde qui se retrouvent brutalement confrontés à eux-mêmes et à la nature sur une île déserte quelque part entre la Patagonie et la cap Horn, est-il inspiré de son vécu de marin ? C’est une des questions auxquelles Isabelle Autissier a répondu au micro de Radio Prague.
  
[18-10-2017 13:31 UTC]    Magdalena Hrozínková
Meylan, photo: Magdalena Hrozínková Le Dauphiné est uni avec la Bohême par un lien privilégié transmis de génération en génération depuis l’entre-deux-guerres. A l’origine de ce lien, il y a une histoire d’amour, celle de Suzanne Renaud et de Bohuslav Reynek, d’une poétesse grenobloise et d’un poète et artiste installé au fin fond de la Bohême. Une histoire d’amour, mais aussi d’exil et de souffrance comme nous le racontent Marie-Odile Tourmen, Anne Coutagne et Annick Auzimour, trois femmes marquées par le destin et l’œuvre de ce couple franco-tchèque que Radio Prague a récemment rencontrées à Grenoble.
[18-10-2017 12:46 UTC]    Alžběta Ruschková
Photo illustrative: Jiří Suchomel, ČRo Les usagers du métro pragois pourraient bientôt parler avec leurs téléphones portables et naviguer sur internet dans tous les tunnels et stations.
[16-10-2017 13:29 UTC]    Guillaume Narguet
Photo: Stock Isabelle Autissier était de passage récemment à Prague à l’ocasion de la publication de la traduction tchèque de son dernier roman ‘Soudain, seuls’. Un succès qui a fini de faire de la célèbre navigatrice, première femme à avoir accompli un tour du monde à la voile dans une course en solitaire, une romancière à part entière, et ce alors qu’elle-même affirmait ne pas se sentir légitime lorsqu’elle s’est lancée dans l’écriture. Isabelle Autissier explique pourquoi au micro de Radio Prague.
[15-10-2017]    Pierre Meignan
Photo: SinglTon Il est difficile de ne pas succomber au charme de la voix de la chanteuse Debbi, qui cartonne en République tchèque depuis le début de la décennie. C’est difficile mais c’est tout de même possible. En fait, les amateurs d’une certaine pop américanisante, et il faut bien le dire, déjà entendue çà et là, ne devraient pas avoir de difficulté à apprécier l’artiste tchéco-allemande. Mais quoi de mieux que de se faire sa propre idée en écoutant, à l’occasion de cette nouvelle rubrique du dimanche musicale de Radio Prague, ladite Debbi, dont le troisième et dernier album en date, intitulé laconiquement Break, vient de paraître.
[07-10-2017]    Magdalena Hrozínková
Compositeur et chef d’orchestre français au rayonnement mondial, Pierre Boulez est mort il y a bientôt deux ans, en janvier 2016, à l’âge de 90 ans. Son ami et collaborateur, le producteur et metteur en scène allemand Reiner Moritz a réalisé un documentaire sur la carrière de Pierre Boulez, sur sa personnalité, sa musique, ses recherches dans le domaine sonore et son souhait de partager sa passion pour la musique contemporaine avec le public. Fin septembre, Reiner Moritz a présenté son documentaire intitulé « A Life for Music » au cours d'une soirée conférence à l'Institut français de Prague, ainsi qu'au festival de télévision Golden Prague (Zlatá Praha). Au micro de Radio Prague, le réalisateur a d’abord évoqué ses souvenirs personnels de Pierre Boulez.
[28-09-2017]    Václav Richter
La statue de sainte Ludmila sur le pont de Charles IV, photo: Štěpánka Budková « Hospodine, pomiluj ny » (« Seigneur, prends pitié de nous ») est le plus ancien chant liturgique tchèque. Il remonte probablement au tournant des Xe et XIe siècles. Ce chant est repris par Antonín Dvořák dans le final grandiose de son oratorio Svatá Ludmila (Sainte Ludmila). Dans cette œuvre monumentale créée en 1886 au festival de Leeds en Grande-Bretagne, le compositeur plonge dans la profondeur du temps pour évoquer les débuts du christianisme en Bohême. Il raconte par la musique l’histoire de la princesse Ludmila, une des grandes figures de l’aube de l’histoire tchèque.